="fr"> Nuits d'épouvante, par Loana - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 13:01

Ce soir-là j'eus la permission de regarder la télévision avec mes parents, c'était Koh-Lanta, j'avais passé une bonne soirée, car c'est une de mes émissions préférées, quand cela fut terminé, j'allai me coucher, je m'endormis paisiblement, une petite veilleuse était branchée.

Il était trois heures du matin quand je perçus un bruit très étrange, des frissons parcoururent mon corps, mon sang se glaça, la sueur perlait sur mon front.

J'entendis des craquements d'escaliers, j’étais effrayée, ces bruits se rapprochaient de ma chambre, j'aperçus une forme vivante qui me pétrifia, je tremblais de tous mes membres et ma gorge se noua, j'avais tellement peur que je n'arrivais pas à sortir de mon lit. Là devant moi, se tenait une ombre d'environ trente centimètres.

Cette ombre me paralysait, je percevais son regard perçant dans la nuit, j'étais terrifiée et je me cachais sous ma couette, quand j'entendis du bruit dans mon placard.

Cet intrus avait dû y pénétrer, la porte était restée ouverte mais je percevais son déplacement à l'intérieur, entre mes vêtements et boites à bijoux sur mes étagères. Il fit tomber mes porte-manteaux, mes objets personnels...!

À cet instant, ce fut pour moi un des pires moments, je crus qu'il allait s'éloigner mais non, il continua encore comme cela pendant des heures. Puis plus rien. Je m'endormis enfin, cette nuit était horrible. La pire nuit de toute ma vie !

Le soir suivant, j'allai au lit plutôt avec hantise, je songeais à cet étrange créature qui avait perturbé ma précédente nuit, je souhaitais tant que tout ceci, ne soit qu'un mauvais rêve. Mais voilà, qu'après quelques heures de sommeil, j'entendis de nouveaux bruits, plus discrets. J’étais certaine d'une présence dans ma chambre, mon tapis bougea, un livre posé sur un petit tabouret tomba, comme si quelqu'un l'avait poussé.... !

J'eus de nouveau très peur, je restai immobile, pétrifiée et tremblante au fond de mon lit, je mis encore de nombreuses heures à m'endormir... !

Le lendemain n'y tenant plus, j'étais très fatiguée, j'en fis part à mes parents. Cela leur sembla invraisemblable.

Les soirs suivants, j’étais bien décidée à connaître ce phénomène qui gâchait mes nuits. J’entrepris de vérifier méthodiquement toutes les hypothèses. Mais un effet inattendu se produisit : je fus comme attirée par mon placard qui diffusait une étrange lumière qui m'éblouissait. Je l'ouvris, je fus stupéfaite. Ce placard semblait être la “porte” entre deux mondes, j'entrai donc dans ce “deuxième monde”.

Je le vis grand ouvert au fond de la rue, j'étais effarée, tout à coup des bêtes atroces sortirent de nulle part. Je courus affolée vers le placard mais une créature immonde ressemblant à un chat m’attrapa le bras et me mordit, me griffa. Je parvins toutefois à me débattre à sortir de ses griffes. Après cela, je ne sais plus trop ce qui s’est passé mais le lendemain, je découvris dans ma chambre une belle armoire blanche.

Mes parents m’expliquèrent qu'ils avaient remplacé mon placard, qu'il voulait me faire la surprise et pour cela ils avaient camouflé la nouvelle armoire dans une couverture la nuit pendant mon sommeil. Tout s’expliquait, j’étais rassurée.

Mais après un mouvement brusque je me rendis compte que j’avais une blessure et des griffures au bras. Mes parents me dirent que cela n’était qu’une morsure d’araignée, des égratignures. Je reste quant à moi soupçonneuse, intriguée, suspicieuse …

Loana, 4B 16/12/2014

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages