="fr"> Un trop court moment, d'Axel - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 11:59

Je vais vous raconter l’histoire fabuleuse d’un moment qui est passé très vite. Pour vous raconter cette histoire j’ai tout mon temps.

Au début, chaque matin, j’allais acheter du pain et mon journal de la région, mais avant tout cela j’avais comme d’habitude, nettoyé toute la maison dans les moindres recoins, il ne restait pas une poussière. Une fois le ménage fini, j’allais donc faire mes achats dans le village d’à côté car il y a qu’un marchand de fruits et légumes dans notre village. Le village se trouve à 30 km de chez moi, c’est pour cela que je fais attention à ma consommation de carburant par kilomètre.

Puis un jour je vis le prix du carburant augmenter. Dès lors, le pain devint sec et je ne pris plus de temps pour nettoyer ma maison et je réduisis la fréquence de mes achats au village. Plus les jours passaient, plus la maison était sale et le pain sec, et j’avais l’étrange impression que le temps s’accélérait, mais cela ne pouvait être vrai. Plus les semaines passaient plus je m’interrogeais sur la petite blague de la vie qui s’accélère.

Et un jour je me dis que j’allais compter pendant 360 secondes dans ma tête qui correspond à 6 minutes et en même temps je regarderais les secondes qui passent sur l’horloge. L’expérience fut édifiante ! Je n’en crus pas mes yeux, l’horloge allait plus vite que ma tête ! Et là par désespoir, je laissai ma maison se salir, je ne fis plus attention à ma consommation de carburant, je me mis même à boire dans le bistrot du village d’à côté presque toute la journée.

Mais une nuit je me posai une question : pourquoi rester dans ce village vide avec si peu d’habitants ? Toutes les nuits suivantes, cette question m’occupait l’esprit jusqu’au jour où je décidai de déménager pour de bon. Le lendemain, je fis mes valises et partis en ville à la recherche d’une maison à acheter. Je mis presque deux jours à trouver une maison à mon budget _ car j’avais tout dépensé dans l’alcool les semaines d’avant_ et assez confortable. Une fois les valises déposées, sans réfléchir, je refis l’expérience du temps. Et là surprise ! Le temps était devenu comme avant. Et voilà une affaire résolue.

La semaine qui suivit mon aménagement, je fis la rencontre de Catherine, une charmante demoiselle un peu plus jeune que moi, brune aux yeux bleus, elle vivait dans la maison d’à côté.

Et me revoilà aujourd’hui, elle a emménagé chez moi, nous nous sommes mariés l’année suivante et nous avons eu deux enfants, un garçon qui s’appelle Arthur et une fille Prune.

Le soir, je pense encore souvent à ceux qui habitent désormais dans mon ancienne maison. Subissent-ils, comme moi, l’accélération du temps ou au contraire, ont-ils le temps de prendre le temps ?

Axel, 4D, 28 novembre 2014

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages