="fr"> Fabliau : Le fils du meunier et la fille du vilain, selon Louise - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 21:31

Écoutez l’histoire qui est arrivée jadis à la campagne, là où vivaient un jeune meunier et son père. Tous deux vivaient de leur moulin et ils aimaient ça. Point loin de chez eux, habitaient une jeune fille plutôt charmante et son père, un vilain. Celui-ci demanda à sa fille de se charger d’apporter du grain à moudre au meunier. Aussitôt dit, aussitôt fait, elle partit en direction du moulin avec son petit sac de grain qui n’était guère lourd, et hop !

Voilà qu’elle arrive devant le jeune meunier. Lui, la trouve très séduisante. Cette demoiselle lui dit : « Pourriez-vous moudre ce grain ? 

Oui da, avec plaisir ! 

Je reviendrai le chercher pendant les jours à venir. »

Après le passage de la jeune fille, le garçon se demanda comment il allait faire pour lui dire qu’il la trouvait très séduisante. Alors il alla voir son père, pour lui demander des conseils.       Son père lui dit : « Tu devrais lui en mettre plein les yeux.

Oh oui da, je vais faire ça »

Le jeune homme partit tout de suite voir la demoiselle. Il prit le sac de grain moulu qu’il avait emporté avec lui, et d’un coup il le jeta à la figure de la jeune fille. La demoiselle se mit à pleurer alors le meunier voulut la réconforter mais elle le gifla. Le jeune homme ne comprenait pas, il avait pourtant bien suivi les conseils de son père.

          Alors le jeune homme douta de son père, il crut qu’il lui avait menti. Alors il alla le voir et lui dit : « Pourquoi m’as-tu donné un si mauvais conseil ?

Quoi ?

Oui, pourquoi m’as-tu dit «  tu devrais lu en mettre plein les yeux ! » ?

Tu devrais lui en mettre plein les yeux, c'est-à-dire lui en mettre plein la vue : L'impressionner, pour la séduire !

Ah, je l’ai pris au premier degré moi, je lui ai jeté un sac de grain à la figure. »

Tous les deux partirent d'un fou rire puis le père s’excusa. Quand la jeune fille découvrit la méprise, elle rit aussi et pardonna de bon coeur.

             Ce fabliau vous le montre, Messeigneurs, Il vaut mieux dire les choses clairement, sans « tourner autour du pot » !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages