="fr"> Histoire d'un jambon salé pour l'hiver selon Albane, 5D - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 11:25

Les disparitions

Je vais vous raconter l’histoire de deux voleurs très gourmands, d’un paysan riche et de sa femme.

Les paysans avaient salé un jambon pour l’offrir au chevalier cet hiver. Il avaient acheté un rôti, du pâté et une oie qu’ils laissaient dans leur grenier en attendant le repas prévu avec le chevalier.

Le soir venu, à la veille du festin prévu de longue date, Ils allèrent se coucher. Mais ils ne se doutaient pas que deux larrons guettaient dans leur splendide jardin. Ils avaient été attirés par l’odeur du repas.

Maintenant il faut que je vous révèle comment ils sont entrés.

Ils avaient pris un tronc qu’ils jetèrent sur la porte qui tomba. L’un prit aussitôt le jambon et l’autre se cacha car le paysan avait été réveillé par le bruit assourdissant. Le paysan examina les lieux. Pendant ce temps, le larron monta dans la chambre.

« Je ne sais plus où est notre jambon ! » dit-il à la paysanne en se faisant passer pour le paysan. C’est alors que le paysan remonta. En l’entendant, le larron enfila la robe de la paysanne puis il jeta la pauvre femme par la fenêtre et se glissa lui-même dans le lit. Le paysan ne remarqua pas que c’était le larron car il faisait noir. Il se recoucha.

Pendant ce temps, l’autre voleur, qui attendait son comparse dans la cour avec le jambon, voulut goûter un peu son butin mais la femme, qui n’était pas morte car elle était tombée sur des buissons, hurla quand elle le vit. Le paysan reconnut la voix de sa femme, prit une bougie, vit le larron étendu à ses côtés et le frappa. Dans la cour, sa femme, furieuse, arrachait les cheveux de l’autre voleur et l’assomma.

Cette histoire vous montre bien que la gourmandise ne mène à rien !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages