="fr"> Histoire d'un jambon salé pour l'hiver selon Emmanuelle, 5D - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 18:31

Écoutez l’histoire qui est arrivée à un riche paysan et sa femme.

C’était la veille du réveillon de Noël, à la campagne en plein centre de Bretagne. Le riche paysan et sa femme préparaient un jambon salé pour le lendemain. J’aurais aimé y être. Ils venaient de finir de le préparer, alors ils décidèrent d’aller se coucher.

Ils dormaient profondément, quand deux voleurs rentrèrent discrètement par la porte de cellier qui était restée ouverte. Ces deux-là passaient leur temps à tromper tout le monde, ils les avaient vu le soir même saler leur jambon. En plus, ils avaient très faim car cela faisait plusieurs jours qu’ils n’avaient pas mangé. Les pauvres !

Ils cherchèrent le jambon, longtemps, longtemps, très longtemps, mais ils ne le trouvaient pas. Ils poussèrent des cris de déception. Mais ces cris attirèrent le paysan. Ce n’est pas très malin, mais bon ce sont des apprentis larrons. Vite, l’un se cacha sous la table, l’autre dans l’arrière-cuisine.

Plus tard, l’un des deux put s’échapper pour rejoindre la chambre du riche paysan. Là, il trouva la femme du riche paysan travailleur et lui dit discrètement :
« Je ne veux pas te réveiller, mais je ne me souviens plus où est le jambon »
La femme encore endormie répondit :
« Tu ne te rappelles plus ? Nous l’avons mis dans le four ! »
C’est à ce moment-là que le paysan revint et assomma le voleur. Ouille! Ouille !

Cependant, le second apprenti larron qui s’était caché sous la table, s’emparait tranquillement du  jambon, car il avait entendu la femme dire à son frère où était ce fameux jambon. Mais, il ne fut pas très discret et le paysan l’entendit. Pourtant, il ne s’affola pas car il se disait :
« Ce voleur n’est pas très malin, car pour récupérer son frère il devra me rendre mon jambon.»
Or pendant qu’il réfléchissait ainsi, sans  qu’il s’en rende compte, le voleur qu’il avait assommé avait repris connaissance. Il s’enfuit à toutes jambes, suivant son frère et le jambon salé.

Le fermier hurlait de rage, les deux apprentis larrons riaient de bon cœur, car maintenant ils seraient rassasiés.


Retenez bien Messeigneurs qu’il faut toujours fermer la porte du cellier le soir et ouvrir l’œil à toute heure !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages