="fr"> Histoire d'un jambon salé pour l'hiver selon Léna, 5B - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 12:05

Messires, ouvrez grandes vos oreilles !

Il y avait jadis un riche paysan qui vivait dans une ferme. Dans une très grande ferme. Il travaillait ses terres avec sa femme. Il travaillait dur et possédait de nombreux cochons.
Le paysan était fortuné et gardait toute sa richesse pour lui.

Le paysan, qui avait toujours peur de manquer de viande, tua un de ses cochons et mit de côté un jambon salé pour l’hiver. Deux frères qui n'avaient rien dans le ventre depuis plusieurs jours vadrouillaient à la recherche d’un bon rôti, d’une soupe au lard ou d’un pâté bien gras.
On ne cesse pas d’avoir faim quand on a faim.
Dans l’obscurité les frères entendirent grogner des cochons. Ils se précipitèrent bruyamment dans la ferme, sûrs de trouver quelque chose à se mettre dans la panse. Le vacarme réveilla le paysan qui sortit voir ce qui se passait.

C'est alors que l'un des frères, qui était malin, rentra dans la chambre et se fit passer pour le mari.

« J’ai une faim de loup, j’ai perdu la mémoire, où as tu rangé le jambon ?
-Mais enfin, mon ami, dans le grenier ! Mais qu’est ce qui t’arrive ? »

Entre temps le paysan surprit l’autre frère devant la porte de sa chambre.
« Qui es-tu vaurien ? Que fais-tu là ?

-Chut !!! Il y a un homme à faire peur dans ta chambre et il questionne ta femme. Va vite chercher une hache. Seul on n'y arrivera pas »
Le paysan affolé exécuta ses ordres sans réfléchir. Pendant ce temps, les deux voleurs se précipitèrent dans le grenier. Le paysan revint dans la chambre en courant, la hache à la main.

« Est-ce qu’il est bon ? lui demanda la paysanne qui songeait encore à la faim de loup qui avait tiré son mari hors du lit.
-De quoi ? Il est où, le voleur ?

-Oh ! Il faut que tu te reposes, tu n’as plus toute ta tête ! Mais quel voleur ?
-Mais le voleur ! Celui qui était à côté de toi !

-Mais c’était toi le voleur, tu étais là près de moi. Tu m’as demandé où était le jambon.
-Oh ! J’ai compris, il y a des voleurs dans la maison, viens vite !»

Ils se précipitèrent dans le grenier et surprirent les voleurs en train de voler le jambon.
Les voleurs ne restèrent pas demander leurs restes, ils prirent leurs jambes à leur cou.


Et voici la morale de cette histoire, Messeigneurs : Qui vole un œuf, vole un bœuf !

Partager cet article

Repost0

commentaires

alice 02/01/2012 13:15


Très bon texte et captivant    il y a une super morale et le langage est très recherché.

alice 02/01/2012 12:19


Très bon texte et captivant  il y a une supere morale et le language est tres rechercher

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages