="fr"> [Le fantastique] nouvelle d'Emmanuelle, 4C - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 18:15

Au cours de l’année 2010, j’eus la chance de gagner un séjour en voyage organisé en plein cœur de l’Amérique. Ce séjour se déroulait sous forme d’expédition et nous dormions régulièrement dans des campements différents.

Le soir, nous nous réunissions tous autour d’un feu de camp pour manger, chanter, parler et échanger nos avis, nos pensées par rapport à ce voyage hors du commun.

Un soir, alors que je ne me sentais pas très bien, je décidai tout de même de prendre mon repas avec mon groupe, au lieu de rester seule dans ma toile de tente. Mais comme je ne pouvais pas trop parler, je me mis à observer tout ce qu’il y avait autour de nous, et là, je constatai que le feu brûlait de manière différente. Il était bien plus fort que d’habitude. Je remarquai également que les animaux étaient très étranges. Ils étaient nerveux et ne tenaient pas en place.

Tout cela m’intriguait, mais mon état ce soir-là reprit le dessus en m’obligeant à partir seule pour aller me coucher dans ma tente.

 Alors que je marchais pour rejoindre mon couchage, j’entendis un énorme bruit qui ressemblait fort à une explosion. Prise d’une grande panique, je partis en courant me réfugier sous la tente sans savoir ce qui s’était réellement passé.

 Le lendemain, après m’être réveillée plus en forme que la veille, je me levai pour rejoindre les autres, pensant que tout le monde m’attendait dehors.

 Lorsque j’arrivai à l’endroit où je les avais laissés la veille, je fus saisie d’une frayeur impressionnante. À cet endroit si joli la veille, il y avait maintenant un gigantesque chaos. Le feu avait dévasté une partie du campement. Il régnait un lourd silence. Il n’y avait plus personne. Seuls, quelques animaux vadrouillaient ici et là.

 D’un coup mon sang se glaça. Je fus saisie d’une terrible frayeur lorsque j’entendis deux chiens qui aboyaient.  À travers leurs cris, je pouvais comprendre ce qu’ils disaient. Eux aussi étaient paniqués par ce qui venait de se produire.

 Puis je vis des serpents, des araignées… Toutes sortes d’animaux qui se rapprochaient du campement et là aussi, je comprenais tout ce qu’ils se racontaient. Chacun venait voir ce qui avait provoqué ce désordre.

 Je me déplaçais donc à travers le campement en me demandant  si je n’étais pas en train de devenir folle, car si je pouvais entendre ce que ces animaux disaient, eux, ne me remarquaient pas. J’avais l’impression d’être invisible, transparente.

 Cela me perturbait énormément et j’avais peur. Me sentant très mal de nouveau, je n’eus d’autre solution que de retourner me coucher. Je m’endormis avec beaucoup de mal sachant tout ce qui se passait en dehors de ma tente. La nuit que je passais ensuite fut très mouvementée. Je fis de nombreux cauchemars face à ces événements surréalistes.

 Lorsqu’enfin je me réveillai le lendemain, je m’attendais à entendre de nouveau tous les animaux parler comme la veille. Je sortis donc de ma tente très angoissée. Mais quelle ne fut pas ma joie d’entendre les voix familières des personnes de mon groupe. Je fus aussi très étonnée. Mais ma plus grande question restait : Que s’est-il réellement passé ?

Emmanuelle, 4C, avril 2013

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages