="fr"> [Le fantastique ] Nouvelle de Fanny, 4C - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 18:32

En fait, je l'aimais bien cette vieille maison, cela faisait trois semaines qu'on s'y était installé, et je prenais facilement mes marques. En plus j'adorais ma nouvelle chambre, et j'avais mon petit coin secret : la cave. C'est là que je revoyais tous mes cours de danse.Le soir après manger, je filais dans la cave et dansais sur des musiques de Mozart et de Vivaldi jusqu'à être tellement fatiguée que mes pieds ne me portaient plus. Ce fut comme cela tous les soirs jusqu'au Vendredi 13 Novembre.

J'eus très mal à la tête et beaucoup de fièvre. Mais comme j'étais restée au lit toute la journée, j'eus besoins de me dégourdir les jambes. Alors après que mes parents furent couchés, j'enfilai mes ballerines et descendis discrètement les escaliers. La lumière éclairait faiblement la pièce, contrairement à d'habitude et laissait entrevoir des ombres inconnues. Je mis mes écouteurs et commençai par quelques échauffement. Je remarquai soudain un étrange symbole gravé sur le sol : c'était une clé de fa entourée d'un cercle lumineux. J'allais le toucher lorsque j'entendis une mélodie venant de derrière la porte.

Lorsque je l'ouvris un étrange spectacle s'offrit à moi : des hommes habillés de costumes anciens et des femmes vêtues de longues robes. De plus il n'y avait pas de voitures mais de grosses charrettes tirées par des chevaux. Prise par l'angoisse, je voulus rouvrir la porte mais elle avait disparu. Alors je me mis à courir dans la grande rue puis reconnus une maison qui ressemblait à la mienne. J'ouvris la porte et me retrouvai dans ma cave.

Mon appréhension était à son comble. Je poussai la porte mais le décor avait encore changé. Cette fois c'était une grande plaine boisée avec au centre un lac bleu azur. Je m'approchai de l'eau et trempai mon pied. Elle était glacée, et à travers cette eau claire et pure, on apercevait des poissons qui se cachaient entre les algues. Une mélodie vint troubler ma paix. La porte avait disparu derrière moi.

Je me mis à courir vers cette mélodie enchanteresse. L'herbe me chatouillait les jambes et les ronces me les griffaient. Puis la mélodie s’arrêta.

On n'entendait plus que le bruit des feuilles, le chant des oiseaux et le clapotis de l'eau. Je m'allongeai dans l'herbe et m’endormis.

Lorsque je me réveillai, j'étais allongée dans la cave. Le symbole de fa à côté de moi, une douce mélodie en tête et une longue griffure qui courait le long de ma jambe.

Fanny, 4C, avril 2013

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages