="fr"> [Le fantastique ] Nouvelle de Floriane, 4A - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 11:49

Pauvre Louis !

                   Il y a maintenant cinq ans que Louis Kroco est mort. J'avais alors 19 ans, et pour payer mes études, je m'étais inscrit comme animateur pendant l'été à un centre aéré pour les enfants, chez les 5-10 ans. Je travaillais de 8 heures, heure du lever des petits, à 19 heures. Comme je l'ai dit, je devais donc les réveiller le matin, car ils dormaient tous au centre. Parmi eux se trouvait Louis.

                    Un matin, un nouveau petit garçon, appelé Maxence Boimeure, arriva. Dès qu'il rencontra le jeune Louis, il se mit à le taquiner, puis à le frapper, et cela ne serait pas fini sans mon arrivée, car Louis aussi s'était mis à taper. Je n'ai jamais compris pourquoi Maxence avait fait cela.

                    On installa Maxence dans un dortoir à l'exact opposé de celui de Louis (les dortoirs comprenaient six lits). C'est à cette période que Louis commença à ne plus vouloir (ou pouvoir ?) se lever. Le lendemain matin, après être passé dans toutes les chambres pour réveiller les enfants, je remarquai au petit déjeuner que Louis n'était pas là. Je retournai dans son dortoir, et vis qu'il dormait encore. Cette fois, après l'avoir réveillé, je fis bien attention à ce qu'il s'habille et vienne manger. J'ai oublié de préciser que Louis, n'ayant pas de doudou, dormait depuis quelques temps avec un vieux rideau déniché dans un placard. Je n'aimais pas trop ce rideau, rouge avec une grande bouche dessinée dessus, car il me faisait peur. En effet, j'avais l'impression que la bouche se moquait de moi et ricanait de me voir ainsi effrayé.

                    Maxence ne venant pas le taquiner, la journée se passa comme d'habitude pour Louis. Mais le soir, comme les vacances étaient presque finies, certains enfants retournèrent chez eux. On dut alors regrouper ceux qui restaient dans un seul dortoir, et, je crois que vous l'avez compris...Louis et Maxence se retrouvèrent ensemble. Apprendre ceci me fit froid dans le dos, je l'avoue. La nuit suivante, j'ignore pourquoi, mais j'eus beaucoup de mal à dormir, et je me réveillais souvent en sueur.

                    Pourtant, le lendemain matin, tout allait bien, mais j'eus du mal à réveiller Louis, tout enroulé dans son vieux rideau. Cependant, Maxence passa le reste de la journée à courir après lui. Une fois, il l'attrapa, et ce pauvre Louis se coucha le soir plein de bleus et de bosses.

                    Le lendemain, en levant les garçons, j'eus un hoquet d'horreur : Louis était bleu. Le rideau, son cher rideau, était enroulé autour de lui à un tel point que le jeune garçon ressemblait à un saucisson. Mais c'était un saucisson bleu. J'ai essayé d'enlever le rideau, mais je n'arrivais pas, quand je le défaisais il se remettait tout seul, mais de toute façon il était déjà trop tard...

                    Quelques jours plus tard, une collègue m'apprit que Maxence, l'ennemi de Louis, était reparti chez lui les mains rouges comme s'il avait serré quelque chose très fort, et avec un air satisfait… 

Floriane, 4A, mars 2013

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages