="fr"> [Le fantastique ] Nouvelle de Vincent, 4A - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 16:11

L'été dernier, je suis parti en vacances à la mer. Je roulais dans ma voiture sur une route  assez bizarre avec un nom étrange : « La route du futur ». Je me demandais pourquoi on l'appelait comme ça mais j'ai très vite compris. En effet, je suivais une voiture et devant moi, cette voiture  passait sous un pont lorsque elle disparut. J’étais stupéfait. Lorsque moi aussi je passais sous ce pont, ma voiture disparut aussi !

Je m’étais évanoui, et quand je pus reprendre mes esprits, je n'étais plus sur la même route. Les voitures ne roulaient pas sur la route mais au dessus de la route comme si elles volaient. Je regardais autour de moi, je voyais des robots partout, qui distribuaient le courrier, qui nettoyaient les rues, qui entretenaient les jardins des humains et qui semblaient programmés pour obéir aux ordres des hommes ! Le rêve pour tous les humains !

Je continuai d’avancer dans les rues et je fus surpris de voir le contraire se passer. C’étaient maintenant les robots qui maltraitaient les humains ! Je passais d'un extrême à l'autre ! J’étais stupéfait, je me dis qu'il valait mieux ne pas rester dans le coin et partir très vite. Il me tardait de sortir de cette ville ou plutôt de cet enfer.

Je pris une route au Sud de la ville. À peu près dix kilomètres après être sorti de la ville,  je croisai un homme qui marchait avec un boulet attaché au pied. Il avait l'air épuisé. Je m’arrêtai et j’ouvris ma fenêtre, je le saluai et lui proposai : 

« Vous voulez que je vous emmène quelque part ? »

L'homme ne répondait rien. J’attendis. Une minute après, toujours pas de réponse mais j'entendais un bruit sourd derrière, je me retournai et je vis un robot qui courait pour se ruer sur l'homme au bord de la route. Celui-ci monta dans ma voiture et je partis à vive allure. Je pris une autoroute, je passai sous un pont et … je m’évanouis encore !

Lorsque je repris mes esprits, je vis sur le bas côté de la chaussée l'homme que j'avais sauvé du robot et comme par hasard, je me retrouvai sur la même route qu'au début et je poursuivais ma route vers mon lieu de vacances au bord de la mer..

Vincent, 4A , Mars 2013

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages