="fr"> Sur une île, en plein Pacifique, par Eloïse, 5D - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 18:11

Après le crash de l’avion, Lucie, Justine et moi-même nous nous réveillons doucement sur la plage. Nous sommes couvertes de sable blanc et surtout très fatiguées. Nous décidons de visiter l'île afin de découvrir comment y survivre.
« Nous devons nous dépêcher de trouver un abri, dit Lucie.
- Oui, surtout avant qu'il ne fasse nuit, » rétorque Justine.

Nous sommes sur une petite île au Sud du Pacifique, avec une magnifique plage, une mer turquoise où nous voyons de minuscules poissons. Le bord de la mer est recouvert de superbes coquillages de toutes les couleurs. Dix minutes après avoir réalisé que nous sommes totalement seules, nous pénétrons à l'intérieur de la forêt luxuriante.
« Oh, des bananiers! crient les filles qui ont très faim.
-Heureusement, dit Lucie, que les palmiers sont hauts, cela nous protège du soleil brûlant.
-Il faut que l'on trouve une radio, une boussole, une lampe pour s'en sortir, dis-je.
-Mais où ? » répondent en cœur mes amies.
En visitant l'île, nous découvrons la carcasse de l’avion. À l'intérieur, nous trouvons de l'eau tiède, des allumettes et des couvertures isolantes pour nous réchauffer. La nuit commence à tomber. Nous avons peur.
« Nous sommes ensemble, c'est le principal !» souligne Justine.
Avec des morceaux de bois bien sec, des palmes de cocotiers, des morceaux de l’avion, on commence à construire une cabane. Avec des branches, nous allumons un feu réconfortant. A tour de rôle, nous le surveillons. Nous sommes effrayées par le bruit des animaux qui rôdent autour de nous. Mais les flammes gigantesques les éloignent. Nous avons dû essayer dix sortes de cabanes avant que le résultat soit efficace. Cette journée a été rude pour tout le monde.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages