="fr"> Un combat de chevaliers, selon Albane de 5D - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 15:37

Jadis, dans un petit village de campagne en Bretagne, vivait la belle et charmante Elisabeth, fille d’un grand chevalier. Elle avait des cheveux d’un blond si splendide qu’ils étaient semblables au soleil. Elle souhaitait se marier car elle se sentait désespérément seule. Elle demanda à ses fidèles servantes d’avertir tout le royaume ainsi que son village : elle voulait que tout le monde sache cette grande nouvelle et que ceux qui seraient intéressés viennent se présenter au château.

Deux grands, forts et pieux chevaliers étaient d’ores et déjà amoureux de la magnifique Elisabeth. L’un des deux était Vaillant le courageux. Il rêvait de se marier et quand il apprit qu’Elisabeth cherchait un mari, il fut enchanté. C’était aussi le cas du chevalier Ronan le Brave qui aimait Elisabeth de tout son cœur. Tous allèrent au château de leur prétendante. Ils se présentèrent chacun son tour mais Elisabeth fut sous le charme des deux chevaliers. Comme elle ne savait pas lequel choisir, elle organisa un combat pour les départager. Elle épouserait le vainqueur.

Le jour du combat, les chevaliers se levèrent très tôt pour se préparer : ils revêtirent leur haubert recouvert d’une mantel de soie jaune pour Vaillant et de soie violette pour Ronan. Ils chaussèrent leurs éperons, prirent leur écu et mirent leur heaume. Ils n’oublièrent pas de prendre leur lance et leur épée avant de monter sur leur fidèle destrier. La belle mourait d’impatience. Une fois arrivés, ils se placèrent et furent prêts à combattre. Mais Vaillant dit : 

« Mon cher adversaire, c’est moi qui remporterai ce combat !

_  C’est ce que tu crois mais tu n’es pas au bout de tes surprises ! » rétorqua Ronan le Brave.

Aussitôt, Vaillant prie Dieu puis hurle pendant que son cheval s’élance et galope vers l’adversaire. Ils se percutent violemment. C’est un combat acharné, chargé de colère : les lances se brisent en morceaux, les écus sont marqués par de violents coups de lance, les mantels sont couverts de sang.

Enfin Ronan, malgré ses multiples blessures, voulut commencer le combat au sol mais Vaillant, trop faible pour continuer, s’avoua vaincu. Ronan avait gagné. Il allait donc se marier avec Elisabeth.

Le jour du mariage, tous les gens dansèrent, crièrent, chantèrent, sautèrent…Ce moment fut inoubliable et resta gravé dans le cœur de tous les villageois à tout jamais.


image001

Partager cet article

Repost0

commentaires

lolilol 10/11/2015 14:33

j adore ton petit recit lol

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages