="fr"> Un combat de chevaliers, selon Alexandre H. de 5B - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 19:37

 

30.gif

Le chevalier Philibert de Brocéliande, qui avait  été invité dans l’arène par un mystérieux adversaire, se retrouva seul.  L’arène était abandonnée. Le bois pourri pouvait s’écrouler à tout moment.

 

Soudain, son adversaire survint, il portait une armure noire. Mais notre preux chevalier était courageux. Le chevalier noir lui dit :

« Je te défie ! Si tu perds Carduel sera à moi mais si tu gagnes, ma vie t’appartiendra.

- J’accepte le défi ! »

Les deux chevaliers se mirent en garde, ils s’élancèrent l’un vers l’autre, lances à feu. Dans un grand fracas, les pointes se heurtèrent et se brisèrent en mille morceaux. Privés de leur lance, les chevaliers durent descendre de leur destrier.

Tous deux étaient à terre, ils sortirent leurs épées. Les lames frappaient de partout. Soudain le chevalier noir donna un grand coup, notre héros vacilla mais se rétablit.

Son bouclier était brisé, il le laissa à terre et le chevalier noir fit de même. C’est alors que les coups furent les plus violents. Le chevalier Philibert frappa et fit voler le heaume du chevalier noir. Il était ridé par la fatigue comme un vieillard, sale, mal rasé et faible. Il vacilla à son tour. Notre héros frappa encore un grand coup et le chevalier noir perdit connaissance.

Philibert, chevalier loyal et courtois, lui fit grâce et il le fit prisonnier puis il s’en alla voir le roi Arthur. Il lui raconta son combat épique et, pour le remercier, le roi le fit capitaine de la garde royale.

Partager cet article

Repost0

commentaires

audrey 16/12/2019 19:01

c'est bien. Continue comme ça

trop bien 08/04/2015 18:28

EXELLENT JE TE FELICITE

J.Bicrel 08/04/2015 20:17

merci Yassine

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages