="fr"> Un combat de chevaliers, selon Mathis de 5D - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 20:08

C’était un jour de beau temps. Deux chevaliers Méléagant et Yvain étaient aussi brûlants de colère que le soleil en plein midi.  

Ce jour-là, Yvain dit à Méléagant :

« Donne-moi la lance sacrée ou je te tue !

-   Jamais ! » rétorqua Méléagant bien décidé à ne rien céder.

Alors Yvain mit sa lance en avant et fonça droit sur Méléagant. Le coup fut si fort que Méléagant tomba de son cheval et prit son épée en disant :

« Approche si tu es un preux chevalier ! »

Alors Yvain descendit de son cheval et, criant comme un ours, il fonça sur Méléagant.  Les épées s’entrechoquèrent avec une violence inouïe. A la fin, Yvain, de rage,  transperça le heaume de Méléagant ! Son sang gicla de sa cervelle, coula le long de son corps pour s’étaler par terre formant une grande flaque de sang à ses pieds. Méléagant, bien mal en point, dit à Yvain :

« Épargne-moi, je dirai au roi que ce n’est plus moi le preux chevalier mais toi, Yvain. »

Ce dernier, devant son ennemi suppliant ne put que lui accorder la grâce et Méléagant, reconnaissant, lui donna la lance sacrée.

Plus tard, quand Méléagant rentra au château, il dit au roi :

« Je ne suis plus le preux chevalier que l’on dit  je n’ai pu garder la lance sacrée. Elle est désormais entre les mains du chevalier Yvain.

-  Tu subiras le gibet comme un chevalier félon ! » répondit le roi furieux.

Nul ne sait si Méléagant subit le gibet mais Yvain rentra, dit-on, au château avec la lance, il fut récompensé par le roi, devint un preux chevalier et le resta jusqu'à la fin de ses jours.22.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages