="fr"> Une dernière scène pour Scapin selon Sébastien - Libellulus
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 22:42

Les Fourberies de Scapin_ Acte III_ Scène 14

 

Argante , Géronte , Octave , Léandre , Hyacinthe , Zerbinette , Silvestre , Scapin , Carle et Nérine prennent leur souper .

Scapin est en train de mourir dans d'affreuses souffrances devant sa soupe.

 

Géronte – Oh ! Mon dieu, il se meurt !

Zerbinette – Il souffre !

Argante – Carle ! Courez vite chercher un barbier pour lui faire une saignée !

Carle part en courant. Scapin ne bouge plus.

Léandre – Il est mort !

Hyacinthe - Pauvre de lui !

Argante - Qu'on appelle le croque-mort pour l’enterrer.

Géronte – Ça va me coûter cher !

Argante – C’était quand même un valet fidèle.

Silvestre – Oh ! Seigneurs, ne parlons point d'argent devant un mort !

Octave – C’est horrible ! Je me sens défaillir ! (Avec un air dégoûté) Et vous parlez d'argent ? Allez vite chercher le croque-mort !

Léandre va chercher le croque-mort .

Octave – Que pouvons-nous faire en attendant ?

Géronte – Mangeons notre soupe.

Zérbinette – Vous parlez de manger alors que le cadavre d'un pauvre homme est sur la table ?

Le croque-mort arrive avec un cercueil.

Hyacinthe – Mon pauvre Scapin, il est mort ! Lui qui avait tant fait pour nous aider.

Zerbinette – Pauvre homme ! Il avait pourtant plus d’un tour dans son sac..

Géronte – Des poignées en or ! Ça va me coûter combien encore ?!

Argante – Pouvez-vous penser à autre chose que pour l'argent pour une fois !

Hyacinthe et Zerbinette s’éloignent en pleurant. Léandre et Octave tentent de les consoler.

Géronte – Et si on allait finir cette soupe ?

Argante – Moi , oui ! Allez , mangeons !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages