="fr"> Libellulus - publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 21:27

Monsieur,

Je souhaite adapter au cinéma Les Misérables de Victor Hugo. Ce roman en effet est toujours d’actualité, parce qu’il donne des conseils et nous montre que dans la vie il faut être solidaires et aider les gens dans la difficulté et la misère. Je veux vraiment par l'adaptation de ce livre au cinéma, en convaincre les personnes. On y voit en effet que les gens s’entraident entre eux pour réussir à survivre, ils ne se soucient pas que d'eux-mêmes.

Je prends l'exemple de Jean Valjean qui est pour moi un modèle à suivre dans la vie de tous les jours : il n’est pas riche et vient d’une famille de pauvres paysans et malgré ça il prend Cosette des mains des Thénardiers qui s’en servent comme esclave, il la sauve, en quelque sorte. Il est bienveillant et affectueux envers la petite Cosette qui s’était retrouvée seule, esclave des Thénardier. C’est un peu comme aujourd’hui quand l’on adopte un enfant qui n’a plus de famille et qui est malheureux alors que grâce à l'adoption, il est déjà plus heureux.

De plus, Jean Valjan commet aussi des vols pour donner aux personnes à la rue et ne garde pas tout pour lui. Lui qui a peu d’argent, il est quand même prêt à aider les autres.

C’est pour ces raisons que je trouve que Jean Valjean est vraiment un héros moderne et que Les Misérables est un roman qui mérite plus que jamais une nouvelle adaptation.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes respectueuses salutations.

Julie L. 

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 21:17

Paris, le 24 mars 2013

 

Cher Monsieur,

Après avoir vu plusieurs de vos productions, je me permets de vous envoyer un scénario car il me semble que vous êtes le plus à-même de produire le projet sur lequel je travaille actuellement. En effet, je suis réalisatrice, et peut-être avez-vous déjà entendu parler de moi. Je suis Maria Carrière. J’ai réalisé de nombreux films depuis une dizaine d’années, mais celui-ci me tient particulièrement à cœur. Il s’agit de mettre en parallèle la vie de personnages qui ont marqué l’histoire, il y a plusieurs dizaines d’années, avec la vie de personnages vivant dans notre société actuelle. Certaines de vos productions ont traité des sujets similaires avec sensibilité, mais en même temps avec beaucoup d’espoir. Je vous présente donc mon projet qui consiste à porter à l’écran le roman de Victor Hugo Les Misérables.  Je pense qu’il peut plaire à un grand nombre de personnes qui sont concernées soit directement, soit indirectement en connaissant des personnes confrontées à ces problèmes. Bien évidemment, je pense qu’il en faut plus pour vous convaincre d’accepter ma demande…C’est pourquoi j’ai décidé de me focaliser sur un des personnages du roman et de vous démontrer que c’est un héros aujourd’hui. Ce personnage c’est Jean Valjean.

Premièrement, Jean Valjean s’est échappé du bagne. Par conséquent, on peut penser que bien qu’il ait purgé sa peine en 1815, ce dernier est encore dangereux pour la société. Or, après avoir repris sa liberté, il devient quelqu’un de bien, d’honnête et il fait le bien autour de lui. En effet, ce fait ressemble beaucoup à un autre qui s’est passé récemment et dont vous avez sûrement entendu parler. C’est l’histoire de Jacques Lerouge. A sa sortie de prison, l’homme a voulu rendre son incarcération utile même au sein de l’univers carcéral.... Il a ainsi montré qu’il a réussi sa réinsertion par sa prise en charge et sa morale. Si bien que les deux hommes ont fait preuve d’une grande force morale et ils nous prouvent que les gens peuvent vraiment changer. Il me semble que ce fait peut redonner espoir à un grand nombre de personnes.

Deuxièmement, dans le roman, Jean Valjean honore la promesse qu’il a faite à Fantine en allant chercher Cosette qui est maltraitée par les Thénardier. C’est ainsi que cet acte héroïque m’a fait penser à un autre acte très ressemblant. Un soir de réveillon, un homme a sauvé la vie d’un nourrisson qui est tombé par terre car sa poussette a été renversée et cassée à cause de ses parents, très alcoolisés, qui ont tabassé des passants dans la rue. Sans cet homme, le nourrisson aurait pu être piétiné. Cet homme et Jean Valjean ont fait preuve d’attention et de dévouement envers les enfants. Je considère cette qualité très importante et je souhaite que beaucoup de personnes réagissent de la même manière.

Troisièmement, après que Jean Valjean est devenu honnête, tout va bien pour lui. Mais lorsqu’il apprend qu’un homme est accusé à sa place, il n’hésite pas à dévoiler sa véritable identité pour éviter à un innocent d’être puni à tort. C’est ainsi que j’ai pensé à quelque chose que j’ai lu dans les journaux récemment. Une voiture qui a percuté, tué un homme et blessé quatre personnes a été arrêtée. Un homme est passé au tribunal mais au moment d’être envoyé en prison, la femme qui avait prétendu être passagère ce soir-là s’est dénoncée comme coupable. Sur le coup, elle a paniqué et a eu le temps d’échanger sa place avec le passager qui avait beaucoup bu le soir-là. Par conséquent, Jean Valjean et cette femme ont été honnêtes et se sont montrés justes et courageux en assumant leur identité et leurs actes. Ils n’ont pas laissé quelqu’un d’innocent être condamné à leur place. J’estime qu’il faut assumer ses actes jusqu’au bout.

Pour tenir de rôle de Jean Valjean, je pense à l’acteur Jean Reno. Physiquement c’est un homme grand, charpenté qui peut aussi bien jouer un rôle tragique, dramatique qu’un rôle où il incarne un personnage au grand cœur, sensible et attachant.

J’attends avec impatience votre réponse que je souhaite très sincèrement positive.

Veuillez recevoir, cher Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

  Maria Carrière.

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 20:43

Henry Moustache.

12 rue de la cathédrale.

22800   Saint Brieuc.                                                                                          

06 ** ** ** **

       Monsieur Barbe,

Rue de Nantes

75000 Paris

 

                                                                      A Saint-Brieuc, le 01/04/13.

 

Objet ; demande d'adaptation du roman Les misérables au cinéma.

 

             Monsieur,

            Je me présente je m'appelle Henry Moustache, réalisateur, je souhaite adapter le roman Les Misérables de Victor Hugo (1815) sur grand écran. J'ai l'ambition, grâce à cette adaptation, de faire prendre conscience au public qu'il existe encore aujourd'hui des enfants subissant de la maltraitance. J'estime en effet que ce roman est toujours d'actualité. Toutefois, ce projet représente un coût financier important, c'est pourquoi, j'ai besoin de fonds. Votre soutien me serait d'une grande utilité pour  mettre en œuvre ce projet.

            Afin de vous convaincre je vous présente ma vision de ce roman par le personnage de  Cosette que j'affectionne particulièrement. Cette dernière, a été confiée aux Thénardier, un couple d'aubergistes, par sa mère, Fantine qui devait se séparer d'elle pour pouvoir travailler. Mais ce couple la maltraite. Elle est ensuite achetée par Jean Valjean. À l'âge de quinze ans elle est devenue très jolie, lors d'une promenade avec Jean Valjean elle remarque un beau jeune homme et au fil du temps ils finissent par se marier. Je considère Cosette comme un personnage courageux.

Selon-moi, Cosette représente également ce qu'on peut appeler de nos jours une forte ascension sociale, en effet elle se marie avec Marius.  D'après le documentaire « Les misérables du roman à la réalité » diffusée sur France 5, nous pouvons rapporter le cas de Cosette à celui  de Charlotte, qui a vécu « l'enfer » pendant dix ans, battue, humiliée et terrorisée. Comme Cosette elle a réussi à se sortir de cette situation, à l'aide de l'amour.

            Il me semble qu’Alexandra Lamy serait l'actrice idéale pour incarner ce personnage. Tout d'abord, elle correspond au physique de Cosette, yeux bleus, cheveux châtains avec des mèches dorées. De plus, elle est sensible et pour ma part j'estime que c'est  l'une des meilleures actrices françaises que l'on puisse trouver aujourd'hui.

            En espérant vous avoir convaincu et pouvoir vous rencontrer ultérieurement dans le but de vous exposer au mieux mon projet cinématographique, veuillez agréer, Monsieur, l'expression des mes salutations distinguées.

                                                                                                                 Henry Moustache.

 

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 20:34

Monsieur,

 

Je suis une réalisatrice et je recherche un producteur qui veut bien financer une adaptation du roman Les Misérables au cinéma.

Je veux réaliser ce projet car ce livre est encore actuel, d’ailleurs il est lu au collège. Certes il a été écrit il y a quelques années mais les héros de l’histoire sont toujours des héros aujourd’hui.
Par exemple, Jean Valjean qui décide d’adopter Cosette ou d’aider les pauvres en volant du pain. C’est cela qui pour moi fait qu’il est encore un héros aujourd’hui : Jean Valjean a fait plusieurs actions que des personnes d’aujourd’hui font encore. Ce qui montre que ce n’’est pas un roman daté.

Pour le rôle de Jean Valjean, j’imagine l’acteur Kad Merad car cet acteur sait faire rire mais sait aussi toucher les téléspectateurs dans des films dramatiques.

J’espère recevoir prochainement une réponse positive de votre part et je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes respectueuses salutations. 

                                                                                                                                             Marie R                                                                                                              

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 20:12

Le 1er avril 2013

 

Monsieur le producteur,

 Je me présente Alexandre N. je suis un grand réalisateur ici en France, j’aime m’emparer de grands chefs d’œuvres classiques pour  les mettre en scène. C’est pour cela que je suis intéressé par le livre les Misérables de Victor Hugo, j’aimerais l’adapter en film à ma façon.

Le roman décrit une société inégale qui montre la pauvreté, une femme célibataire avec un enfant et sans travail condamnée à se prostituer, le travail forcé des enfants, les bourgeois qui vivent bien et une justice inégale entre les riches et les pauvres avec des peines de prison disproportionnées !

Jean Valjean avait purgé une peine de cinq ans pour avoir uniquement volé du pain. Ce personnage, en particulier, me semble très actuel.

Dans un premier temps, le personnage de Jean Valjean est un héros en réussissant à se réinsérer dans la société. Personnage mauvais, bagnard et exclu de la société, il est devenu bon, chef d’entreprise et maire. Il a donc rebondi. De même, les anciens prisonniers ont encore du mal maintenant à trouver du travail et heureusement que certains employeurs leur font confiance.

 En second lieu, Jean Valjean est un héros qui a fait preuve d’une grande hospitalité. Il a sauvé une femme mourante qui devait aller en prison et il a recueilli une orpheline Cosette. Les enfants orphelins existent encore et des familles généreuses les adoptent. Ce sont des « Jean Valjean du 21ème siècle  » !

Enfin ce personnage est un héros car il incarnait une grande force et beaucoup de courage, il a sauvé Fauchelevent quand il était coincé sous une charrette et il est même allé jusqu'à se dénoncer au tribunal à la place d’un autre. Ce sont aujourd’hui  des valeurs perdues dans une société qui met en avant la réussite personnelle et financière.

 J’ai d'ailleurs déjà découvert un jeune acteur pour représenter le rôle de Jean Valjean, il a beaucoup de personnalité et de talent, il est dur et tendre à la fois. C’est un acteur noir qui a déjà joué  le rôle de Mandela et il donnera une version moderne à ce roman classique. Il s’appelle Omar Sy.

J’espère que je vous ai convaincu et que vous me convoquerez pour un entretien.

Recevez, Monsieur, mes respectueuses salutations,

Alexandre N.

 

 

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 19:18

De : M. Adrien B.                                                                            À : M. Georges Pepard                         Kersecret                                                                                          

        22999 St Silence                                                                          41 rue de La Cante  

                                                                                                                 Bedford

         

Monsieur,

 

Je vous envoie cette lettre car vous êtes le plus grand producteur du monde à mes yeux. Et je voudrais que vous me souteniez pour adapter le roman Les Misérables au cinéma.

Je vais tout de même commencer par me présenter : Je me nomme Adrien B. et j’ai 28 ans, je suis réalisateur en tout genre. J’ai réalisé de très grands films et séries télévisés.

Tout d’abord j’ai choisi le roman Les Misérables car il a une tournure exceptionnelle, il est très convaincant et peut faire un carton au cinéma. Ce livre est aussi très connu et apprécié par beaucoup de personnes puis pour finir il est facile à réaliser.

Mais pour cela il nous faut un personnage central et il me semble qu’un personnage du roman les Misérables est toujours un héros aujourd’hui, c'est celui de Cosette. Victor Hugo l’auteur qui a écrit ce roman l'a centré sur le personnage de cette jeune fille, il s'est inspiré d'une jeune fille qui a connu l’enfance douloureuse de Cosette.

Ce personnage est toujours un héros et le sera toujours car cette jeune fille a pu s’en sortir grâce à l’amour, elle est restée optimiste en se disant qu’elle trouverait quelqu’un qui l’aimerait. Cet amour elle l’a trouvé auprès d’un bourgois riche. Elle est donc à partir de là d’une classe sociale plus élevée. Cosette sera peut être plus vigilante aux personnes qui auront vécu cette aventure monstrueuse. Cela peut arriver aujourd’hui à toutes les personnes dans le monde.

Dans le roman ce personnage est apprécié, on peut le démontrer car dans un passage un homme passe à côte d’elle et l’aide à porter des lourdes charges d’eau, jusqu'à chez ses tuteurs chez qui elle vivait.

J’ai aussi pensé à une comédienne qui représenterait bien Cosette. Elle s’appelle Alan Annick. Tout d’abord cette actrice est connue et elle a beaucoup d’expérience. Elle s’adapte aussi très bien au personnage que j’ai choisi et a beaucoup de ressemblances avec Cosette. Vous prouvez la rencontrer ou la contacter au: 06 95 77 83 22.

Dans l'attente de votre réponse, je vous d'agréer, Monsieur, l'expression de mes meilleurs sentiments.

                                                                                                                                      Adrien B.

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 19:13

                                                                                                                    Le 29 mars 2013, Paris

Monsieur,


Je m’appelle Adèle M. et je suis réalisatrice. J’aimerais adapter le roman Les misérables au cinéma et j’aurais besoin de votre aide financière pour mener à bien ce projet.

Je considère en effet que l’histoire de ce roman est toujours actuel car on y parle de personnes dans la misère et qui essaient de s’en sortir.

J’estime en particulier que Jean Valjean est un héros dans l’histoire et encore aujourd’hui.

Tout d’abord, c’est un ancien détenu qui essaie d’oublier son passé pour être une personne normale. Aujourd’hui, on trouve encore des personnes comme lui  : Jacques Lerouge qui essaie lui aussi de se réintégrer dans la vie courante. Si bien que je pense que Jean Valjean est courageux.

De plus, il a sauvé Cosette des griffes des Thénardier qui la maltraitaient en l’adoptant. Aujourd’hui, grâce aux orphelinats, les enfants peuvent trouver une vraie famille. Par conséquent, j’estime que Jean Valjean est généreux.

C’est ainsi que, pour incarner Jean Valjean sur le grand écran, j’ai pensé à Daniel Auteuil car il a une grande carrière cinématographique. J’espère vous avoir convaincu de m’aider à financer ce projet qui me tient beaucoup à cœur.

 Cordialement

                                                                                               Adèle M. 

Partager cet article

Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 20:46

Lorsque je n'étais encore qu'une toute petite fille, j'ai toujours su que le soir dans ma chambre, je n'étais jamais seule. Toutes les nuits je me réveillais et les yeux à demi-clos, j'apercevais comme une ombre, en tout cas je ressentais fortement une présence. Puis, j'étais terrifiée, je commençais à trembler puis j’appelais mon père qui comme à chaque fois, procédait à la vérification paternelle d'usage : il ouvrait les rideaux, regardait sous le lit, et ouvrait la porte du placard. Et à ma grande déception, il ne trouvait jamais rien, ni personne... Mais moi je savais que cette chose était toujours là...

 

Quand je parlais de cette étrange présence à mes amis ou à ma famille, on me prenait pour une sorte d'extraterrestre. Je vivais dans l'incompréhension et la solitude, je m’enfonçais de plus en plus dans une terreur infinie.

Je me rappelle, alors que j'étais adolescente, m'être réveillée un matin, avoir vu se tordant de douleur, mon père qui s'effondrait dans la salle de bain à cause d'un ulcère à l'estomac. Plus tard, je me suis souvenue de cette voix qui comme dans un rêve m'avait réveillée, une voix glaçante, solitaire et dangereuse me disant d'appeler les secours certainement par rapport à mon père.

 

Je lus plusieurs livres pour essayer de comprendre d’où me venaient cette voix et cette présence mystérieuse et j'aurais vraiment voulu qu'Internet existe.

A l'époque, j'en étais venue à cette théorie : cette présence qui me parlait, avait plusieurs fois sauvé la vie de ma famille et de moi même auparavant. C'était peut-être un ange, un ange gardien. Mais il est vrai qu’à cette époque, j'étais très jeune encore, dans l'adolescence, avec le besoin de vivre des expériences qui peuvent tout simplement juste sortir d'une imagination trop fertile.

 

Emma S, 4A avril 2013

Partager cet article

Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 19:12

Un matin, de très bonne heure, je me levai de mon lit, m’habillai, déjeunai puis, me regardant dans le miroir, je me vis très différent des autres jours : mon nez avait disparu ! Pourtant, j’arrivais encore à sentir odeurs et saveurs. Je me sentis vraiment paniqué !

J’accourus vers mon téléphone pour prévenir mon médecin traitant qui, dès mon arrivée à son cabinet, s’occupa de moi. Après m’avoir observé et ausculté, il me déclara que c’était la première fois qu’il voyait quelqu’un comme moi. Tout confus, je lui demandai ce que je pouvais faire pour être guéri. Il m’adressa à un spécialiste de la chirurgie esthétique. Je le remerciai et allai sans tarder voir ce chirurgien.

Le spécialiste me posa une quantité de questions auxquelles je répondis patiemment jusqu’à la dernière. Pour finir, je lui demandai ce qui m’arrivait. Hélas, lui non plus ne comprenait pas ce qui m’arrivait, la cause restait un mystère. Il décida d’attendre l’évolution et me prescrivit une liste de cachets pour essayer de me soigner.

Cependant mon état s’aggravait de jour en jour alors on décida de m’envoyer en urgence dans un hôpital de New-York spécialisés pour les patients ayant comme moi des symptômes très particuliers. Je pourrais peut-être y guérir.

Dans l’hélicoptère spécialement réservé pour me conduire dans cet hôpital new- yorkais, je fus soudain parcouru de frissons. J’éternuai à plusieurs reprises, je me mouchai et… quelle ne fut pas ma surprise ! J’avais de nouveau un nez !

Quand mon médecin traitant et le chirurgien esthétique l’apprirent, étrangement, ils s’en réjouirent mais aucun ne chercha à savoir comment un nez pouvait ainsi partir et revenir sans crier gare !

D’après Corentin, 4A, avril 2013

Partager cet article

Repost0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 21:55

Je m'appelle John, j'ai 34 and et je vis dans une toute petite maison à Paris avec ma femme Isabelle et mes deux enfants Justin et George. Ma maison est toute petite car mon métier est mal payé. Je travaille sur un marché à Paris et ma femme reste à la maison avec mes fils.

En revenant du marché un jour, mon fils me dit "Papa, je crois qu'il y'a des fantômes chez nous". Vous voyez, mon fils a beaucoup d'imagination donc sur le coup,  j'ai bien ri. 
Le soir même je suis là, allongé dans mon lit et je pense que Justin a de l'imagination mais qu’il n’a jamais rien dit sur les fantômes ou des choses comme ça. Et là,  je vois l'ombre d'une personne passer dehors et je trouve cela bizarre car il y a rarement des gens à passer près de chez nous la nuit. Je vais donc directement à la fenêtre voir qui passe par là mais je ne vois personne. Confus, je finis quand même par m’endormir.

Après ce jour-là, plusieurs phénomènes paranormaux se passent. Quelques jours plus tard,  ma femme se réveilla et me dit: "Chéri, j'ai senti quelque chose me frapper le dos d'en dessous le lit. » Or,  la porte de la chambre était ouverte. Je regardai au bout du lit pour voir si c'était le chien mais non : il dormait dans son panier. Et là je commençai à réfléchir à ce que m'avait dit mon fils. Était-ce vrai ou pas ?  Le lendemain j’allai voir mon fils et je lui dis "Justin, pourquoi tu m'as dit l'autre jour qu'il y avait un fantôme chez nous?" et il me répondit: " Parce que je l'ai vu". Choqué de ce que venait de me dire mon fils, je ne dis rien pendant quelques secondes puis je lui demandai : "et il ressemblait à quoi ce fantôme ?" Et il me répondit : " je ne sais pas, il est passé très vite " et où l’as- tu vu ?  lui demandai-je.

_ L'autre soir je me suis réveillé pour aller aux toilettes et je l’ai vu passer dans le couloir. Au début je ne savais pas ce que c'était mais je me suis dis que ça ne pouvait être qu'un fantôme.

_ D'accord " lui répondis-je .

Pendant un mois en n'entendit plus rien, on ne vit plus rien et là, un soir,  on entendit un de nos enfants crier. Ma femme et moi courûmes directement dans la chambre des enfants pour voir ce qu'il s’y passait. C'était mon plus petit enfant, George : "Que se passe t'il George pourquoi cries- tu ?

_   Je viens de voir quelqu'un, bredouilla George tout effrayé.

Et Justin ajouta : Si ça se trouve, c'est le fantôme papa.

_  Non non c'était juste un cauchemar, George. Ne t'inquiète pas mon chéri. Isabelle, tu veux bien dormir avec George ? Je crois qu'il a besoin de sa mère. Moi, je vais dormir ici avec Justin. »

 Quand George et Isabelle furent sortis de la chambre, je demandai à Justin s’il avait vu quelque chose et il me dit que non.

Une semaine plus tard on entendit encore un cri mais cette fois ce n'était personne de nous. Cette fois, j'appelai la police et le lendemain, les policiers vinrent chez nous et après notre conversation, ils décidèrent de contacter les anciens propriétaires de la maison pour leur demander si eux ils avaient pu remarquer quelque chose comme ça.

Cinq jours après, on entendit frapper à la porte. C’était la police. Les policiers nous révélèrent que les propriétaires d'avant étaient tous les deux morts dans leur sommeil. Moi et ma femme, effrayés, nous prîmes la décision de quitter la maison avec nos enfants et en attendant la vente de la maison, nous partîmes vivre chez ma mère qui vit seule à la campagne.

Trois  mois plus tard : Notre maison a été vendue, les acheteurs ont décidé de l'abattre et de construire de nouveaux bâtiments. Nous recherchons une nouvelle maison.

Un an après nous avons trouvé la maison parfaite pour nous quatre  et le chien à trente minutes de notre ancienne maison et avec beaucoup d'espace pour les enfants et le chien. Et depuis on n’y a jamais entendu de bruit ni vu errer personne la nuit.

Danny, 4C, avril 2013

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages