="fr"> Libellulus - publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 22:16

Le tailleur du roi et son apprenti


 Oyez, Oyez braves gens ! Écoutez cette histoire d'avant ! Prêtez-moi votre oreille pour ouïr conte sans pareil ! Il y avait jadis un roi qui avait un excellent tailleur ; ce maître tailleur avait à son service une équipe d’employés qui cousaient ce qu’il taillait. Parmi ceux-ci se trouvait un jeune garçon tailleur, nommé Nidui, très habile dans son métier car il savait parfaitement coudre et tailler. Il était aussi agile et sot si bien que son habilité au travail n’était reconnue par personne.

 

Un jour, dans une belle matinée, un voleur entra et mit le couteau sous la gorge du tailleur. Le maître tailleur cria à ses gens ce que lui demandait le voleur : « Prenez vos jambes à votre cou ! Je me débrouillerai ! »

Et tous partirent en courant ...sauf Nidui. Celui-ci s’était allongé sur le sol, posant ses jambes sur son cou, dans l’ignorance de la signification figurée de l'expression.

Le voleur ne le vit pas, il recula vers le comptoir en menaçant le tailleur. Après quelques pas, le voleur tomba, se cogna la tête contre le comptoir et s’assomma. C'est ainsi que le maître-tailleur et son apprenti  remarquèrent que le voleur possédait déjà deux pierres précieuses d’une immense valeur, ils allèrent aussitôt les rendre à la joaillerie et appelèrent les gardes.

 

Le roi les félicita car la garde avait trouvé des plans dans la sacoche du bandit, et avait pu, grâce à ces plans, venir à bout de tout d'un groupe de malfaiteurs. Il les couvrit d’or.

Comme le tailleur observait désormais davantage Nidui, il se rendit compte de son talent et le promut sous-chef des tailleurs, le jeune tailleur avait sa propre équipe, désormais.

Grâce aux pierres précieuses retrouvées,  la joaillerie s’allia avec le tailleur, ce qui permit de le rendre connu pour ses vêtements à la fois originaux et brillants.

 

De ce fabliau retenez bien une chose : on a toujours besoin d’un plus sot que soit pour faire ce que personne d’autre ne fera. Les actions les plus utiles sont parfois les plus bêtes, c’est ainsi que la carrière du tailleur ne fut pas brisée à cause de l’ignorance.

 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 20:35

Le tailleur du roi et son apprenti


 Oyez, Oyez braves gens ! Écoutez cette histoire d'avant ! Prêtez-moi votre oreille pour ouïr conte sans pareil ! Il y avait jadis un roi qui avait un excellent tailleur ; ce maître tailleur avait à son service une équipe d’employés qui cousaient ce qu’il taillait. Parmi ceux-ci se trouvait un jeune garçon tailleur, nommé Nidui, très habile dans son métier car il savait parfaitement coudre et tailler....  

Nidui aimait son travail, le roi l’avait remarqué ; il le mit à l’épreuve concernant la couture… Nidui subit des épreuves et il en sortit vainqueur. Il en était ravi, le roi le fut aussi.

Tout heureux le roi alla demander à Nidui « Pourriez-vous m'apprendre à coudre et à tailler ? Nidui tout content répondu :

-Mais bien sûr noble sire ! » répondit Nidui aussi surpris que content.

 Le roi arpenta les couloirs du château, chantant, dansant, pleurant de joie car il avait toujours souhaité apprendre à tailler et à coudre, c’était un rêve d’enfance ! Nidui et lui furent très vite bons amis.

 Or, un jour, intrigué par des patrons laissés sur le bureau de Nidui, le roi les vola ! Ce larcin royal était guidé par de bonnes attentions : le roi voulait faire les robes dessinées par Nidui.

 Peu après, tout était  décidé : le roi légua son trône à son fils Pédron pour  devenir tailleur avec son assistant Nidui. Les deux tailleurs furent connus dans la France entière, pour leurs magnifiques vêtements confectionnés avec passion et ils gagnèrent beaucoup d’argent. L’ancien roi, Pagali, fut heureux et Nidui aussi !

 

Etre roi ça n’est pas toujours amusant, surtout pour celui qui n'a pas souhaité cet honneur. Certaines personnes rêvent d’être roi et d’autres tailleur comme Pagali !

 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 20:14

Le tailleur du roi et son apprenti

 Oyez, Oyez braves gens ! Écoutez cette histoire d'avant ! Prêtez-moi votre oreille pour ouïr conte sans pareil ! Il y avait jadis un roi qui avait un excellent tailleur ; ce maître tailleur avait à son service une équipe d’employés qui cousaient ce qu’il taillait. Parmi ceux-ci se trouvait un jeune garçon tailleur, nommé Nidui, très habile dans son métier car il savait parfaitement coudre et tailler....  

Un jour, Nidui se baladait dans la ville. D’un coup, il tomba sur quelqu’un qui cherchait un tailleur pour faire des costumes et des robes de soirée. Nidui était très intéressé, il prit rendez-vous et bientôt, il fut engagé.

Alors Nidui se mit à faire ces costumes. Il commença par faire une longue robe rouge avec de petites rayures noires. A la fin de la journée, cette robe finie, il entreprit de tailler et de coudre une autre tenue, puis d'autres encore.

Le grand jour arriva, l’homme vint  chercher ses vêtements. Il fut enchanté.

Comme ce qu’avait créé Nidui avait plu à son client, Nidui se dit : "pourquoi je n'ouvrirais pas une petite boutique avec lui ?"Alors, il lui en parla et l'homme accepta avec plaisir.

Et c'est ainsi que quelques mois plus tard,  ils commencèrent à ouvrir leur boutique.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 19:56

 

Le tailleur du roi et son apprenti

 Oyez, Oyez braves gens ! Écoutez cette histoire d'avant ! Prêtez-moi votre oreille pour ouïr conte sans pareil ! Il y avait jadis un roi qui avait un excellent tailleur ; ce maître tailleur avait à son service une équipe d’employés qui cousaient ce qu’il taillait. Parmi ceux-ci se trouvait un jeune garçon tailleur, nommé Nidui, très habile dans son métier car il savait parfaitement coudre et tailler....  

Mais le patron de Nidui ne l’aimait pas beaucoup. Il ne le laissait pas faire beaucoup de travail, à part recoudre les habits des domestiques. Pourtant Nidui avait un talent extraordinaire avec ses petits doigts. Un soir il rencontra un ami paysan qui lui demanda :

«Que fais-tu dans la vie ?

- Je suis tailleur à la cour du roi, répondit Nidui.

Le paysan, qui n’avait pas beaucoup de culture générale, lui dit : 

-Tu es tailleur de pierre à la cour du roi ! Il fait donc construire un nouveau château ?!

- Non, je suis tailleur d’habits mais le plus souvent, je recouds les habits des domestiques. Mon patron ne me laisse pas les habits du roi alors que je suis plus doué que lui. J’ai des doigts de fée.

- Des doigts de fée ?! Mais tu n’es pas une fille ! Où est ta baguette magique ?"

Tout à coup, Nidui eut une idée, il laissa son ami surpris dans la rue et se dirigea en courant vers l’atelier. Celui-ci était sombre, il n’y avait plus personne. Le jeune tailleur chercha plusieurs morceaux de tissu, assez grands, et commença à les assembler. En effet il avait eut une idée de génie : Il allait confectionner un manteau pour le roi avec son blason dans le dos. Il avait trouvé un tissu brillant.  Il ne put s’empêcher de sourire en imaginant la réaction du roi. Il allait montrer à tout le monde qu’il était le meilleur. Il travailla toute la nuit à la lumière d’une bougie. Au petit matin, le manteau était prêt.

Le jeune tailleur ramassa son habit, partit de l’atelier et se dirigea vers le château. C’était l’anniversaire du roi, et il y avait une grande fête. Le jeune homme profita d’une livraison pour s’approcher du roi.

« Sire, voici un cadeau de ma part pour vous », lui dit le jeune tailleur.

Le roi le regarda, surpris, puis se tourna vers ses amis. Le jeune tailleur sortit le manteau de son paquet et le montra à toute l’assemblée. Celle-ci fit un « Oooh…» admiratif.

Alors le roi se retourna et vit le manteau qui brillait de mille feux. Il resta sans parler puis il prit le jeune tailleur par les épaules et lui dit :

« C’est toi qui l’as fait ? pour moi ? »

Le jeune tailleur, intimidé, fit un « oui » avec la tête. Alors le roi prit le manteau et l’enfila. Il lui allait comme un gant. Le chef du tailleur, dans l’assemblée, enrageait. On avait découvert un tailleur meilleur que lui ! Il prit ses jambes à son cou et quitta le château. Plus personne n’entendit parler de lui. Le roi décida de nommer le jeune apprenti chef de tous les tailleurs du royaume.

Ainsi, même si on est petit, on peut un jour accomplir de grandes choses.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 19:31

 

Le tailleur du roi et son apprenti

 Oyez, Oyez braves gens ! Écoutez cette histoire d'avant ! Prêtez-moi votre oreille pour ouïr conte sans pareil ! Il y avait jadis un roi qui avait un excellent tailleur ; ce maître tailleur avait à son service une équipe d’employés qui cousaient ce qu’il taillait. Parmi ceux-ci se trouvait un jeune garçon tailleur, nommé Nidui, très habile dans son métier car il savait parfaitement coudre et tailler....  

Un jour, il y avait une couverture à coudre, mais le roi l'avertit que s'il y avait une seule et unique erreur dans cette couverture, il serait renvoyé et ne devait plus jamais revenir au château. L'apprenti, qui avait bien entendu cet avertissement, commença à coudre. Il arriva à la moitié, il n'y avait aucun défaut. Quand il eut fini la couverture, il l'examina pour s'assurer qu'il n'y avait pas le moindre défaut, il n'y en avait pas. Il alla l'apporter au roi, curieux de savoir à qui elle appartiendrait. « Sire, sauf votre respect puis-je savoir à qui elle appartiendra ? demanda-t-il.

_ Cette couverture est pour ma fille, répondit le roi, c'est son cadeau de Noël.

Gêné, Nidui ajouta : Votre altesse, puis-je vous demander quelque chose ?

Bien sûr ! répondit le roi. 

_Pourrais-je avoir la main de votre fille ? osa alors demander le jeune apprenti.

_ Quoi ? Jamais ! Sors de cette demeure et ne reviens plus jamais" s'emporta le roi, énervé après ce qui était à ses yeux une terrible effronterie.

Alors Nidui prit ses jambes à son cou et quitta le château, triste et abattu par la réponse du roi.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 19:18

 

Le tailleur du roi et son apprenti


 Oyez, Oyez braves gens ! Écoutez cette histoire d'avant ! Prêtez-moi votre oreille pour ouïr conte sans pareil ! Il y avait jadis un roi qui avait un excellent tailleur ; ce maître tailleur avait à son service une équipe d’employés qui cousaient ce qu’il taillait. Parmi ceux-ci se trouvait un jeune garçon tailleur, nommé Nidui, très habile dans son métier car il savait parfaitement coudre et tailler....  

Mais ce jeune garçon se faisait exploiter par son patron qui était le tailleur du roi. Il lui faisait coudre tous les vêtements. Le tailleur nommé Mathieu, avait les remerciements du roi qui lui donnait beaucoup d'argent. Un jour Nidui alla se plaindre au roi et lui dit :

  " Sire, mon patron m'exploite, il me fait faire tous vos vêtements sans me payer."

Le roi n'en crut pas ses oreilles et finit par décider :

"Maintenant, ce sera toi mon tailleur. Ton patron, je le mettrai en prison.

_ J'ai une proposition à vous faire, Sire, lança Nidui. Je le voudrais comme assistant."

Le roi accepta. C'est ainsi que Nidui devenu tailleur du roi donna plein d'ordres à son ancien patron, Mathieu. Celui-ci resta employé de Nidui toute sa vie

 

La morale de l'histoire est que l'on est toujours récompensé quand on travaille mais quand on ne travaille pas, on n'est pas récompensé.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 18:51

 

Le tailleur du roi et son apprenti

 Oyez, Oyez braves gens ! Écoutez cette histoire d'avant ! Prêtez-moi votre oreille pour ouïr conte sans pareil ! Il y avait jadis un roi qui avait un excellent tailleur ; ce maître tailleur avait à son service une équipe d’employés qui cousaient ce qu’il taillait. Parmi ceux-ci se trouvait un jeune garçon tailleur, nommé Nidui, très habile dans son métier car il savait parfaitement coudre et tailler. 

Cependant, le roi adorait avoir de nouvelles tenues et en demandait toujours plus. Mais un jour, il reçut une lettre de la part des paysans du royaume qui ne pouvaient plus payer les impôts que le roi demandait pour pouvoir faire d'autres tenues.

Alors, le roi fut obligé de renvoyer certaines personnes de son équipe dont Nidui. Nidui était désespéré, il adorait son travail. Il décida de chercher un autre emploi. Après quelques recherches, il entra dans une auberge.

« Bonjour, fit Nidui.

_ Bonjour, répondit l'aubergiste.

_Je cherche un travail.

_Vous tombez bien : il y a juste une place qui vient de se libérer, vous pouvez venir demain à huit heures, s'empressa de répondre l'aubergiste.

_D'accord, je serai à l'heure, promit Nidui.

_A demain !» lança, jovial, le gros aubergiste.

Le lendemain matin, Nidui commença par faire la cuisine, mais il n'était vraiment pas fait pour ça. Alors, l'aubergiste fit appel à un autre garçon qui travaillait à l'auberge. Il s'appelait Jean. Lui, il savait faire la cuisine et il l'apprit à Nidui qui, très vite, gagna assez d'argent pour s'acheter un commerce pour vendre du tissu et des vêtements qu'il faisait lui-même.

Le roi vint alors le voir pour acheter des tenues.
Une semaine plus tard Nidui dit à son ami Jean, qui travaillait aussi dans son magasin qu’il était tellement content d’avoir terminé les vêtements du roi qu’il allait tout de suite prendre ses jambes à son cou pour les lui apporter.
Mais Jean lui dit :
"Tu n’es pas assez souple et je ne vois pas à quoi cela va servir de prendre tes jambes à ton cou.
_ Mais non, fit Nidui, c’est une expression pour dire que je vais me dépêcher."


Et il prit alors ses jambes à son cou, se présenta au château et présenta son travail au roi. Le roi était ravi, il avait les plus belles tenues du royaume. Nidui devint célèbre et depuis il vit paisiblement, et toujours en pratiquant son métier de tailleur.

Une passion peut devenir un métier si elle est bien pratiquée.

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 17:23

Le tailleur du roi et son apprenti

 Oyez, Oyez braves gens ! Écoutez cette histoire d'avant ! Prêtez-moi votre oreille pour ouïr conte sans pareil ! Il y avait jadis un roi qui avait un excellent tailleur ; ce maître tailleur avait à son service une équipe d’employés qui cousaient ce qu’il taillait. Parmi ceux-ci se trouvait un jeune garçon tailleur, nommé Nidui, très habile dans son métier car il savait parfaitement coudre et tailler....   Le problème, c’est que personne ne lui faisait confiance. Ce petit tailleur était réduit aux tâches que personne ne voulait faire, comme aller chercher du fil à l’autre bout de la ville, recoudre un bouton, balayer et ranger l’atelier une fois que tout le monde était parti.

Un jour, le roi commanda à son couturier un très bel habit pour le mariage de sa fille à la fin du mois. Son maître couturier prit les mesures. Le roi voulait le plus beau tissu qu’il existe. À l’atelier, il convoqua tout le personnel et expliqua les tâches à effectuer par chacun. 
Le roi parti, les ouvriers s’activent. Nidui aimerait tant les aider mais il n'a rien à faire.
La veille du grand jour, l’habit est loin d’être terminé. Le couturier s’arrache les cheveux de désespoir. Il envoie quand même tout le monde se coucher et ordonne à tous ses employés d’être présents à l’aube.

Nidui se retrouve seul dans l’atelier pour accomplir ses tâches quotidiennes. Il s’approche de la table de travail et contemple le désastre sur l’habit. Il se met à rêver : « Quoi que l’on dise ou que l’on pense, je me lance!»

Il posa soigneusement l'habit tant espéré sur la table. Il y travailla toute la nuit. Le lendemain matin, quelle surprise ! L’habit était terminé. Il était d’une rare beauté. Personne ne comprenait ce qui s’était passé dans la nuit. Le tailleur interrogea Nidui mais au même moment, le roi arriva et découvrit son habit. Il était enchanté. Ce n'est que lors de la cérémonie qu' il apprit que son habit n’avait pas été confectionné par le maître.
Après la réception, le roi se rendit à l’atelier pour connaître la vérité. « Mais non, bon roi, c'est moi qui l'ai confectionné ! » prétendit le maître-tailleur.

Les ouvriers chuchotaient dans leur dos :« Le seul qui soit présent dans l'atelier la nuit, c est Nidui ! »
Alors, le roi se tourna vers lui, Nidui devint tout rouge et le roi lui demanda : « Est-ce toi qui l'as fabriqué ?
- Oui, Sire, » murmura une voix triste et apeurée. Le maître essaya de s'expliquer auprès du roi mais il fut renvoyé et le roi nomma Nidui nouveau maître-tailleur.

Il ne faut jamais mentir car la vérité refait toujours surface à un moment donné.

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:53

Jordan a la tête ovale, la peau mate et douce comme celle d’un bébé. Des cheveux courts et bruns encadrent son visage. Ses yeux en amande marron clair brillent comme des étincelles. Il a le nez plat, la bouche pulpeuse. Il est très grand et mince. Ses vêtements sont très variés : il porte parfois un gilet noir et rouge avec un pantalon gris et des chaussures à lacets blanches. Il peut aussi être vêtu d’un tee-shirt vert pomme avec un pantalon bleu marine, une ceinture avec une tête de mort couleur or et des chaussures violettes flashies. Quant à définir sa personnalité : il est très intelligent et cultivé. Dès que j’ai besoin de savoir quelque chose, je lui demande et il le sait tout le temps. Il est très intéressant mais aussi vraiment rigolo : il passe son temps à faire des grimaces et à dire toutes sortes de blagues. Jordan est mon meilleur ami.


Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:49

Alexandre est mon cousin, il est très proche de moi, il met souvent du gel sur ses cheveux, il porte des lunettes, il a les yeux marron. Il est souvent habillé en noir et en marron, il porte un large tee-shirt orné du numéro dix et un pantalon bleu. Alexandre est très amical avec les gens, parfois coléreux mais, j’éprouve une grande sympathie pour lui. Il me dit qu’il bavarde en classe et ça ne m’étonne pas de lui, loin de là car quand il vient chez moi, je peux vous dire que j’en bave ! Autrement dit, c’est une vraie pipelette. Ce qu’il aime le plus, c’est le football. Il est un vrai sportif,  d’ailleurs il voudrait devenir pompier. Il a déjà commencé cette carrière l’année dernière en allant à l'entraînement tous les samedis. Parfois je joue aux jeux vidéo avec lui ou alors on va faire du vélo ensemble.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages