="fr"> Libellulus - publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:43

Alain Bernard


Il s’agit d’un nageur français né le 1er mai 1983 à Aubagne , mesurant 1.96m et recordman du monde du 100 mètres nage libre .C’est un sportif athlétique et musclé dont j’admire la carrure et le tempérament de gagnant. Il est surnommé « La Torpille » tant il glisse dans l’eau comme un poisson. Il est d’un caractère réservé en apparence car il ne montre pas beaucoup ses émotions, sauf lorsqu’il bat le record du monde ; là, il se montre incrédule et très ému face à son exploit. Il a les cheveux courts et blonds et des yeux bleus. J’aime beaucoup ce sportif car moi-même je pratique la natation et un jour j’aimerais lui ressembler.

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:37

Elle a les cheveux mi-longs, bruns et bouclés, le visage ridé et des yeux marron, un ton chantant et un sourire charmant. Cette vieille dame très sympathique est aussi très généreuse. Elle est également travailleuse. Elle porte souvent des pantalons foncés et des pulls clairs. Elle porte une montre et elle est assez petite, elle vit à la campagne. Elle organise souvent de grands repas le dimanche pour rassembler toute la famille. Cette personne s’appelle Marie-Thérèse, c’est ma grand-mère

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:33

Ma Mère

Je vais vous parler de ma mère.

Ma mère est une très belle femme, grande avec des cheveux mi-courts et des mèches blondes. Elle a des yeux verts. Elle n’a pas du tout de rides ni de cheveux blancs. Sa façon de s’habiller me plait. Elle porte souvent des vêtements de couleur, je trouve qu’elle a du style. Ma mère aime concocter des petits plats qu’elle partage avec toute notre famille. A ses côtés, j’ai appris à cuisiner à mon tour. Nous partageons aussi une autre passion : le jardinage. Les fleurs et les arbustes n’ont plus de secret pour elle. Elle accueille ses amis _et pas seulement _ avec beaucoup de disponibilité. A mes yeux c’est une personne généreuse et sympathique. Et c’est pour toutes ces raisons que je l’aime.

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:30

Je connais Pauline depuis les bancs de la maternelle. Et depuis je l’admire de plus en plus chaque jour. Elle est ma confidente, tous nos petits secrets sont échangés. Ce que j’aime le plus chez Pauline, ce sont ses éclats de rire qui font ressortir ses jolies petites pommettes égayant son doux visage. Je prends un agréable plaisir à toucher ses beaux cheveux bruns et ondulés. Et ne parlons pas des moments passés devant le miroir à se coiffer !
Chaque matin d’école, elle m’enlace de ses grands bras et là je sais que la journée sera belle.
Un seul regard de ses yeux bleu gris scintillants me suffit pour la comprendre.
A aucun moment son sourire ne s’efface quand je suis à ses côtés.
Voilà c’est ma Pauline tout simplement. Notre route est tracée et nos chemins ne se sépareront jamais, enfin je l’espère.

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:27

Elle a des cheveux bruns, avec la peau légèrement mate. Elle a de grands yeux marron foncé, toujours attentifs. Elle est mignonne, elle sourit tout le temps. Elle est plutôt petite. Ses cheveux sont coupés au carré. Quand elle court, ils virevoltent dans tous les sens. Elle est quasiment toujours de bonne humeur, mais pleure pour un rien. Elle est toujours active : elle court, elle saute, elle joue, elle chante, elle fait la cuisine…Tout ce qu’elle fait, elle le fait avec plaisir. Elle est timide mais jamais renfermée, elle est joyeuse, adore qu’on la regarde. Elle n’est jamais méchante, ne tape jamais. Elle nous fait rire, on ne peut jamais s’ennuyer avec elle. Elle écoute, regarde tout ce qu’il se passe autour d’elle. Elle est comme ça, ma cousine.

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:20

Mamie vient de temps en temps passer le week-end à la maison. Elle n’est ni très grosse, ni très grande ; c’est pour ça qu’elle porte toujours des talons. Elle ne sort jamais sans avoir vérifié sa tenue. Par contre, une fois, elle m’a bien fait rire : elle avait enfilé deux chaussures différentes.
Avec sa mise en pli impeccable, ses yeux pétillants, ses superbes lunettes, sa bouche en cœur et son élégance naturelle, elle me fait penser à une star de cinéma. Elle bouge tout le temps, comme ma sœur, jamais cinq minutes à table…et ça m’énerve. Elle est assez têtue mais très gentille. À chaque fois qu’elle vient à la maison, elle apporte un cadeau pour chacun. On est tous très contents. En plus quand on va dans les magasins, elle nous achète toujours tout ce que l’on veut. Ma mamie, c’est la plus gentille et je l’adore, avec ses qualités et ses défauts.

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:13

Mon sosie

Il n’était pas très grand et avait du gel sur les cheveux, il portait un pull bleu ciel,  une chemise blanche sous son pull et aussi un jean bleu foncé et une veste noire. Il était assez "rigolo" et n’aimait pas beaucoup le sport. Il était assez nerveux mais pas très patient. Il n’avait que treize ans et allait à l’école de Jean XXIII en 4A, il était dans une classe calme et avait un voisin de classe qui s’appelait Tanguy.

Son nom est écrit en haut de cet article car l’auteur de ce texte, c'est lui !

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 20:31

Ce petit fruit que l’on déguste avec plaisir,
Nous fait déjà saliver quand on voit sa jolie couleur rouge, rosée.
Quand on la glisse avec délice dans notre bouche,
Qui attend elle-même l’arrivée de ce goût fruité et rafraîchissant,
On sent son jus sucré et légèrement acide gicler sous la pression de notre mâchoire impatiente.


Le craquement de la framboise déjà nous fait envie quand on la cueille,
Avec une main aussi délicate que possible,
Car des ronces piquantes la protègent.


On aime caresser sa peau toute douce ;
Formée de fragiles bulles, avant de savourer le petit fruit.
Mais ne nous laissons pas séduire par son apparence,
Car si on se précipite,
On se pique rien qu’en effleurant,
Par mégarde, la cage d’épines qui entoure ce trésor.


Sa forme de cœur nous ferait penser au museau d’un chat.
La framboise, quand elle n’est pas mûre,
Est d’un vert pomme.
Tandis que si on la prend à point ;
Son ton rose foncé et appétissant nous tente de la cueillir.


Sa fragrance si fraîche et envoûtante,
Nous amène à la humer avec gourmandise,
Elle nous ferait tourner la tête.


Même si sa sœur la mûre, peut-être aussi goûteuse,
Elle ne remplacera jamais l’effet que produit sur nous la framboise.

 

framboise.jpg


Partager cet article

Repost0
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 20:04

À six heures treize très exactement, ce vendredi-là les grands yeux bleus de Lucy Angkatell s’ouvrirent sur une nouvelle journée. Tout commença comme une journée normale, le réveil sonna bien à six heure treize, le petit déjeuner prêt à être dégusté était sur la table du salon, le sac sur le seuil de la porte pour une nouvelle journée d’école. Lucy Angkatell était la fille unique d’un père avocat et d’une mère coiffeuse, elle avait treize ans à cette époque. En fait tout débuta sur le chemin du collège, ce vendredi vraiment rasoir, où l’affichette de la boulangerie clama :

 Nouvelles friandises délicieuses et pas chères !

Lucy faisait partie des  adolescentes très gourmandes de son âge ; la boulangerie débordait de jeunes empressés d’en acheter en passant par là pour aller au collège. La jeune fille se résigna à attendre la fin de la journée pour faire l’achat de ces sucreries tant convoitées.

La pluie n’avait pas arrêté de tomber toute la journée, Lucy avait reçu une note en français,  pas très bonne. Comme prévu, elle passa à la boulangerie et acheta pour 10$ de bonbons. Sur le trottoir, elle s’offrit un de ces bonbons qu’elle prit le temps d’apprécier. Elle rentra chez elle, sa mère était déjà arrivée. Lucy ne  se sentit pas très bien, tout d’un coup, sa tête jouait du tambour, ses joues gonflaient et ….Lucy s’écroula sur le sol. Sa mère appela en vitesse le SAMU. Lucy se réveilla deux jours après sur un lit d’hôpital avec la télé allumée qui annonçait que de nombreux enfants étaient malades des mêmes symptômes que Lucy. Était-ce un virus, ou plutôt ces friandises pas chères de la boulangerie ? 

 

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 18:36

             C’est lundi et comme tous les lundis, je suis allée chez Mme Burlaud. Mme Burlaud était la meilleure copine de ma mère. Elle a une grande maison, on dirait un château.

Enfin, ce lundi-ci n’était pas comme les autres. Quand je suis rentrée de l’école, Mme Burlaud m’attendait devant sa maison. Je sentais qu’elle était triste. Pourtant ce n’était pas son genre : grande, musclée, elle était toujours souriante. Elle m’a glissé à l’oreille en m’entraînant vers chez elle :

« Viens avec moi, j’ai quelque chose à te dire.»

Je l’ai suivie. Les cinquante mètres qui séparaient le trottoir  et la porte de sa maison m’ont paru longs, longs, très longs. Toutes les idées me passaient par la tête .Elle a ouvert la porte. On a traversé la salle à manger, le salon, le couloir et on s’est assises dans la cuisine. Et là, elle a commencé à pleurer. Après de longues minutes,  elle s’est reprise et m’a dit :

« Ta mère est morte ce matin quand tu partais à l’école ».

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Libellulus
  • Libellulus
  • : publication de rédactions, créations littéraires, expressions écrites faites en classe ou libres.
  • Contact

à propos de Libellulus

Les Romains utilisaient ce joli nom de  libellulus pour désigner les petits cahiers, les livrets, les  opuscules.

Gageons que ce libellulus des temps modernes en sera un digne successeur. Il présente en tous cas au moins deux avantages sur son ancêtre : il est amplement partageable et extensible !

Le voici prêt pour accueillir, conserver, partager créations littéraires, expressions écrites de classe ou rédactions libres.

Du calame au stylet, de la plume d'oie au clavier, l'aventure de l'écriture ne demande qu'à se renouveler.

Site référencé par WebLettres

  This créContrat Creative Commonsation is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported License.

Recherche

Pour donner un texte à publier

Cliquez ce lien et téléchargez-le. L'identifiant est le nom de la commune de l'école, le mot de passe est le mot : concours. 

Attention ! N'oubliez pas de dire qui vous êtes ! 

1 blog, 0 carbone

 

Pages